Français | English
Le lycée professionnel : relégué et avant-gardiste ?

Le lycée professionnel : relégué et avant-gardiste ?

Éric Verdier, Xavier Sido, Maryse Lopez, Judith Rosenfeld, Jean-Pascal Kaplinsky

Entretiens Ferdinand Buisson



Version numérique disponible sur

Le bac professionnel fête cette année ses 30 ans. Les lycées professionnels, récemment réformés, accueillent environ 700 000 élèves. L'essentiel de la « démocratisation » du baccalauréat a reposé ces trente dernières années sur la progression des effectifs. Il n'en reste pas moins que la voie professionnelle reste une solution par défaut, fréquemment considérée comme une voie de relégation scolaire et sociale.

Comment s’y prennent alors les acteurs de ces lycées pour enseigner à des jeunes souvent marqués par des échecs antérieurs et un rapport compliqué à la culture scolaire ? Les savoirs en jeu et la façon dont on apprend s’en trouvent-ils modifiés ? Quelle est la place de la voie professionnelle dans l’ensemble de l’enseignement secondaire ? Quels sont les changements en cours et envisageables au regard des évolutions de la société ?

Une approche sociologique et économique de la filière professionnelle, une analyse didactique des contenus, un regard d’inspecteur sur l’évolution institutionnelle, un témoignage d’enseignante sur des parcours singuliers viennent dans ce livre répondre à ces questions stimulantes, et replacer la voie professionnelle au cœur des débats éducatifs.

Avec les contributions de :

  • Éric Verdier
    Directeur de recherche en sociologie et économie ( (Laboratoire d’économie et de sociologie du travail, UMR CNRS – Aix Marseille Université)
  • Xavier Sido
    Ancien PLP maths-sciences, Xavier Sido est maître de conférences en Sciences de l’Éducation (didactique des mathématiques) au laboratoire Théodile-Cirel Lille 3. Spécialiste de l’histoire de l’enseignement des mathématiques dans l’enseignement professionnel, il publie notamment cette année dans l’ouvrage collectif dirigé par Yves Reuter : Vivre les disciplines scolaires. Vécu disciplinaire et décrochage scolaire (sortie le16 juin 2016 chez ESF éditeur) un chapitre intitulé : Le vécu disciplinaire en lycée professionnel : des élèves (presque) comme les autres ?
  • Maryse Lopez
    Docteure en sciences de l’éducation et formatrice à l’ESPÉ de Versailles, Maryse Lopez est membre du laboratoire ÉMA (École, mutations, apprentissages). Elle s’intéresse plus particulièrement aux finalités culturelles de la formation des futurs travailleurs. En septembre 2016 elle publiera notamment dans la revue Le Français Aujourd’hui un article « Quand les manuels scolaires éclairent l’histoire de la discipline français dans l’enseignement professionnel ».
  • Judith Rosenfeld
    Enseignante de Lettres-Histoire au lycée professionnel André Cuzin à Caluire (69).
  • Jean-Pascal Kaplinsky
    Inspecteur de l’Éducation Nationale Sciences et Techniques Industrielles – Académie de Lyon.

Olivier Rey

Ingénieur de recherche à l'ENS de Lyon, responsable de l’unité de veille scientifique et chargé de mission Expertises à l’Institut français de l’Éducation (IFÉ).

Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Hugues Draelants, Laetitia Progin, Annie Feyfant, Dominique Didier-Viforel, Éric Eberlin, Rémi Voisin, Hélène Buisson-Fenet, Olivier Rey
Entretiens Ferdinand Buisson
L'autonomie des établissements scolaires est devenu un thème récurrent des débats éducatifs. En confrontant des analyses et des témoignages, cet ouvrage propose des pistes opérationnelles pour favoriser les interactions entre recherches universitaires et pratiques professionnelles sur cette question sensible.



Xavier Pons, Valérie Lincot, Caroline Brottet-Aiello, Marianne Woollven, Hélène Buisson-Fenet, Olivier Rey
Entretiens Ferdinand Buisson
Quelle est l'utilité réelle des comparaisons internationales dans le champ de l'éducation ? Comment sont-elles reçues et utilisées dans notre pays à travers le temps ? Peut-on en tirer des leçons en termes de pratiques à importer ou exporter d'un pays à l’autre ?



Philippe Bongrand, Clémence Cardon-Quint, Olivier Coutarel, François Jacquet-Francillon, Jean-Yves Langaney, Hélène Buisson-Fenet, Olivier Rey
Entretiens Ferdinand Buisson
Les enseignants doivent-ils se mêler de politique ou s'en méfier ? Les pédagogues ont-ils intérêt à disposer de relais politiques ? Les décisions du ministère ont-t-elles un impact réel sur le terrain ? Ce qui se passe dans la classe ne doit-il concerner que des professionnels de l'éducation ?