Français | English
Tracés, n°17/2009

Tracés, n°17/2009

Que faire des institutions ?


Tracés



Retrouvez Tracés en texte intégral sur Revues.org et via accès payant sur Cairn (pour l'achat d'articles à l'unité)

Le numéro a comblé nos attentes et répondra – nous l'espérons – à celles des lecteurs : un équilibre notable entre disciplines (sociologie, sciences politiques, économie, anthropologie, histoire, philosophie, souvent entrelacées), un mélange harmonieux de contributions empiriques et de propositions théoriques, d'états de la question et d’audacieuses hypothèses, deux textes américains inédits en France (de l’économiste Avner Greif et du philosophe George Dickie), et deux entretiens menés en compagnie du philosophe John Searle et de l’anthropologue français Marc Abélès.
Ce numéro montre que le thème et le concept d’« institution », quoique marginalisés après la fin de la seconde guerre mondiale, et aujourd’hui délaissés dans certains champs de la recherche en sciences sociales, restent décisifs et n’en finissent pas de susciter des points de vue divergents, des définitions complexes, mais aussi des polémiques, dont le numéro présent a réussi à se faire le relais. Qui plus est, le retour en force actuel du droit dans l’analyse de la vie sociale contribue à redonner aux institutions leurs lettres de noblesse intellectuelles.
Les sciences sociales ont longtemps réservé au terme un sens purement « statique », en voyant dans les institutions des structures sociales figées ou, de manière plus circonscrite, des organisations (entreprises, administrations, groupements formels et réglementés, etc.). Mais nous voulions, avec ce numéro, valoriser l’emploi « dynamique » du terme qui permet de décrire des processus extrêmement divers d’« institutionnalisation ». Nous proposons ici un retour au sens du vieux mot latin « instituere », comme y invitait lui-même Yan Thomas, à qui nous dédions ce numéro.
Qu’institue-t-on et comment l’institue-t-on ? Où repère-t-on les processus d’institution ? Les institutions ont-elles seulement des frontières bien délimitées ? D’où vient leur légitimité et comment peut-on les faire changer ?

Arnaud Fossier
Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Tracés, n°13/2007
Où en est la critique ?



Guillaume Calafat, Arnaud Fossier, Pierre Thévenin
Tracés, n°27/2014
Penser avec le droit
Depuis une vingtaine d'années environ, on assiste à de sensibles évolutions, qui voient les sciences sociales s'aventurer franchement sur le terrain du droit et prendre en charge des questions qui touchent aussi bien aux usages du droit qu’à son fonctionnement spécifique et technique.



Arnaud Fossier, Edouard Gardella
Tracés, hors-série 2012
A quoi servent les sciences humaines (IV). Fin de partie



Arnaud Fossier, Edouard Gardella
Tracés, hors-série 2011
A quoi servent les sciences humaines (III)



Arnaud Fossier, Edouard Gardella
Tracés, hors-série 2010
À quoi servent les sciences humaines (II)



Arnaud Fossier, Edouard Gardella
Tracés, hors-série 2009
A quoi servent les sciences humaines (I)



Florent Coste, Arnaud Fossier
Tracés, hors-série 2008
Présent et futurs de la critique