Français | English

Comment enseignait-on l'arabe à Tombouctou ?

VECMAS (Valorisation et édition critique des manuscrits arabes sub-sahariens)




Comment enseignait-on l'arabe à Tombouctou ?
VECMAS (Valorisation et édition critique des manuscrits arabes sub-sahariens)

Comment enseignait-on l'arabe à Tombouctou ? Les manuscrits sub-sahariens des XVe et xXVIe siècles vont permettre d’apporter des réponses à cette question. Les étudiants n’étant pas arabophones d’origine, le problème de l’enseignement de cette langue devait constituer le premier pas – indispensable – pour accéder au savoir. Le livre que nous présentons ici inclut trois manuscrits.
Le premier, Aide à la mémorisation des règles d’effacement, relève du domaine des études coraniques. Il s’agit d’énumérer les endroits où l’on n’écrit pas le ’alif dans le ductus du texte.
Le second, Le catéchisme grammatical, peut être considéré comme un catéchisme grammatical fondé sur la Âjurrumiyya. Il n’est pas complet, mais les douze premiers chapitres donnent déjà une indication suffisante quant à la méthode adoptée.
Le troisième, Le b a ba de la grammaire, est une petite merveille : il s’agit de l’acquisition de l’alphabet à partir des mots de la Fâtiḥa.
Quinze reproductions de pages illustrent l’ouvrage.
Ce livre sera suivi d’un ou deux autres volumes sur le même thème, comportant, notamment, un lexique plurilingue (arabe/langues africaines).


Description dans la langue de l'ouvrage

Abderrahim Saguer
lien IdRef : 120048256


Georges Bohas, Abderrahim Saguer
Langages
Dès le début de la pensée grammaticale arabe, l'homonymie a été identifiée comme une propriété remarquable du lexique cette langue, pourtant, personne n’a pu en proposer d’explication satisfaisante. Ce n’est qu’en se situant au niveau submorphémique comme le fait la Théorie des Matrices et des Étymons, que l’on peut parvenir à expliquer l’homonymie