Français | English

Cahiers d'études hispaniques médiévales, n°42/2019

De amicitia. Penser l'amitié au Moyen Âge

Édité par Carlos Heusch

Cahiers d'études hispaniques médiévales



S'abonner à la revue

Retrouvez la revue CEHM sur Cairn et Persée

La partie centrale de ce numéro est consacrée à un dossier sur les représentations de l'amitié dans les derniers siècles du Moyen Âge dans l’aire hispanique (Castille et Aragon) et française (Oïl et Oc), sous l’angle particulier des liens entre amitié et politique. Les textes médiévaux sur l’amitié montrent souvent à quel point la théorisation de l’amitié résulte d’une pratique éminemment politique de celle-ci. Cela peut surprendre à première vue car l’amitié semble relever de la sphère du privé. Mais c’est en ce sens que la façon dont la réflexion sur l’amitié s’invite dans la sphère du public est tout à fait prégnante. Peut-elle exister entre des êtres socialement et politiquement inégaux et, si elle existe, quelles en sont les conséquences ? Quelle est la porosité sémantique entre l’amitié et une notion très proche et fortement polysémique : l’amour ? Comment les médiévaux ont-ils pu gérer, par le biais des traductions et des adaptations, cette presque gémellité héritée de la vision antique de l’amitié ? Cela est d’autant plus important que l’amour est aussi, au Moyen Âge et, notamment, dans le système féodal, une notion politique. Une autorité plane sur mainte contribution de ce dossier, c’est l’Éthique à Nicomaque d’Aristote dont ce dossier montre encore une fois le caractère absolument fondateur de toute théorisation de l’amitié.

Carlos Heusch
Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Maria Díez Yáñez, Carlos Heusch
Cahiers d'études hispaniques médiévales, n°43/2020
Politia. La construction du discours politique au Moyen Âge et à la Renaissance
L'intérêt pour l’origine et la diffusion des théories politiques du Moyen Âge et de la Renaissance nous oblige à aborder les traductions avec une perspective philologique et historique qui explique les changements culturels produits à cette époque.



Carlos Heusch, Maria Díez Yáñez, Amaranta Sagua, Pablo Justel
Cahiers d'études hispaniques médiévales, n°41/2018
Penser la traduction au Moyen Âge
Ce volume regroupe 16 études inédites sur divers aspects de la théorie de la traduction au Moyen Âge dans les aires hispanophone, francophone, catalane, latine et arabe.



Carlos Heusch
Antoni Rossell, professeur à l'Université Autonome de Barcelone, a pu établir une reconstitution musicale vraisemblable de la chanson de geste espagnole El Cantar de Mio Cid et revisite le travail vocalique et gestuel d'un jongleur du 13e siècle. Le film contenu dans le volume reprend des extraits de l'interprétation lyrique du Cid.



Carlos Heusch
Cahiers d'études hispaniques médiévales, n°39/2016
Penser le genre au Moyen Âge : (Péninsule Ibérique, 13e – 16e s.)
Le numéro 39 des Cahiers d'Études hispaniques médiévales est une monographie sur la théorisation du genre dans l’Espagne médiévale et du XVIe siècle qui permet de faire le point sur les recherches actuelles en France, en Espagne et aux USA, sur les gender studies appliquées à l’Espagne médiévale et du 16e siècle.



Carlos Heusch
Cahiers d'études hispaniques médiévales, n°38/2015
La théorisation de l'amour au Moyen Âge et à la Renaissance (péninsule Ibérique, XIIIe-XVe siècles)
Ce numéro des Cahiers d'Études hispaniques médiévales comprend un dossier de six articles consacrés à la théorisation de l’amour au Moyen Âge et à la renaissance dans la péninsule Ibérique.












Carlos Heusch, Marta Lacomba
Cahiers d'études hispaniques médiévales, n°29/2006
Réécriture et falsification dans l'Espagne médiévale