Français | English
Mussolini socialiste : littérature et religion

Mussolini socialiste : littérature et religion

I. Anthologie de textes, 1900-1918

Benito Mussolini
Édité par Stéphanie Lanfranchi, Élise Varcin

Gouvernement en question(s)



Version électronique bientôt disponible sur

 

 

L'anthologie en deux volumes des textes de Benito Mussolini sur la littérature et la religion est le fruit d'un travail de plusieurs années, mené par une équipe de traducteurs et de chercheurs à l'ENS de Lyon. On trouvera, dans ce premier volume, une sélection très variée d'écrits et de discours rédigés entre la fin de son adolescence et l'été 1918, au moment où il officialise sa rupture définitive avec le socialisme.

L’objectif de cette anthologie n’est pas seulement de proposer au public français une traduction établie avec une rigueur autant philologique qu’historique, mais aussi de lui faire découvrir un corpus original de textes méconnus, choisis au sein de la très volumineuse production de Mussolini, et qui n’avaient, dans leur très grande majorité, encore jamais été traduits en français. Ces textes donnent à voir l’importance du fait littéraire et religieux dans la formation et dans la pensée politique de Mussolini et permettent notamment de repenser la place de la culture et des formes de liturgies politiques dans la conception du totalitarisme italien.

Stéphanie Lanfranchi
Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Laurent Baggioni, Manuela Bragagnolo, Stéphanie Lanfranchi
Du Moyen Âge jusqu'à l’époque contemporaine, la prophétie a été un moyen privilégié pour interpréter et façonner tant la pensée que la réalité politique italienne. Les douze articles de ce dossier analysent les ressorts du discours prophétique à différents moments clés de l’histoire de l’Italie.



Aurélie Gendrat-Claudel, Stéphanie Lanfranchi, Pierre Musitelli, Vicenza Perdichizzi
Laboratoire italien. Politique et société, n°13/2013
Risorgimento delle Lettere : l'invention d'un paradigme ?
Le dossier de ce numéro de Laboratoire italien interroge la notion de « Risorgimento delle lettere » telle qu'elle apparaît sous la plume des hommes de lettres italiens des XVIIIe et XIXe siècles.