Français | English
Le bonheur du plus grand nombre

Le bonheur du plus grand nombre

Beccaria et les Lumières


La Croisée des chemins



Version électronique disponible sur 

En quel sens peut-on dire que le petit livre de Beccaria, Des délits et des peines (1764), apparaît comme un geste de rupture ? La question intéresse notre modernité : en quel sens peut-on dire que ce livre est la source de notre droit pénal ?

Le problème est abordé dans cet ouvrage à partir du constat suivant : dans l'Europe des Lumières, le livre de Beccaria a aussitôt été perçu comme un moment de seuil ou de passage. C’est donc en remontant à ses sources et en éclairant sa diffusion immédiate que les contributions rassemblées ici tentent d’évaluer sa nouveauté. Codification juridique, présomption d’innocence, laïcité du droit pénal, abolition de la peine de mort : comment Beccaria recueille-t-il un héritage tout en bouleversant un champ de discussions et de débats ?

Œuvre singulière, aussi fulgurante par son style que par ses répercussions, Des délits et des peines apparaît comme un observatoire privilégié pour mieux comprendre la crise culturelle de la fin de l’Ancien Régime et la naissance de la culture contemporaine.

Pierre Musitelli

Pierre Musitelli, ancien élève de l'ENS de Lyon (2002), est responsable des enseignements de littérature italienne et de la préparation à l’agrégation d’italien à l’ENS. Ses recherches portent sur le roman néoclassique et la constitution du canon littéraire italien pendant le long XVIIIe siècle ; sur les correspondances dans l’Italie des Lumières (Pietro et Alessandro Verri, Alfonso Longo) ; sur l’histoire du droit pénal dans la Lombardie autrichienne (Verri, Beccaria). Membre de l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM, CNRS/ENS), équipe « Écritures des Lumières »

Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Aurélie Gendrat-Claudel, Stéphanie Lanfranchi, Pierre Musitelli, Vicenza Perdichizzi
Laboratoire italien. Politique et société, n°13/2013
Risorgimento delle Lettere : l'invention d'un paradigme ?
Le dossier de ce numéro de Laboratoire italien interroge la notion de « Risorgimento delle lettere » telle qu'elle apparaît sous la plume des hommes de lettres italiens des XVIIIe et XIXe siècles.