Français | English
Pour une géographie du pouvoir

Pour une géographie du pouvoir


Bibliothèque idéale des sciences sociales



Version électronique disponible sur

Rééditer Pour une géographie du pouvoir près de quarante ans après sa publication initiale en 1980 constitue une forme de manifeste, tant la réception de ce livre a été contrastée : décrié par ses pairs au moment de sa sortie, reconnu aujourd'hui par Claude Raffestin lui-même comme « hétérodoxe », il s’agit d’un ouvrage qui continue de marquer durablement ses lecteurs. S’il reste d’une actualité si vive aujourd’hui, c’est parce qu’il aurait pu s’intituler Pour une géographie du territoire, notion centrale dans la géographie contemporaine. Il définit en effet la territorialité comme médiation spatiale des rapports sociaux, un apport majeur pour toutes les sciences sociales. Proposant de mettre en avant l’espace d’autonomie qui existe dans la perception et la construction d’une relation de pouvoir, l’ouvrage exprime une géographie engagée qui pose les bases de la géopolitique critique. Par la centralité de son analyse relationnelle, son examen des ressources et des flux, il ouvre des pistes vers une écologie politique alors inédite.

Anne-Laure Amilhat Szary

Anne-Laure Amilhat Szary est professeure de géographie à l'université Grenoble-Alpes et directrice du laboratoire PACTE (UMR 5194). Spécialiste des frontières et des relations entre l'espace et l'art contemporain, elle a participé à la fondation du collectif antiAtlas des frontières