Français | English
Un auteur en quête d'éditeurs ?

Un auteur en quête d'éditeurs ?

Histoire éditoriale de l'oeuvre de Montesquieu (1748-1964)


Métamorphoses du livre



Selon Montesquieu, L'Esprit des lois a été « estropié » plutôt qu’imprimé à Genève en 1748. Les années suivantes le voient tenter de corriger les nombreuses éditions qui se succèdent et se concurrencent dans toute l’Europe. On suit ici, grâce à une enquête menée à travers des correspondances, des archives, mais surtout des dizaines de bibliothèques, l’histoire mouvementée d’une œuvre qui présente d’innombrables difficultés textuelles, toujours présentes dans les éditions disponibles aujourd’hui. Ce n’est que le premier pas d’une étude qui, remettant en cause ce qu’on croyait parfaitement établi, conduit jusqu’aux éditions les plus récentes des Œuvres complètes de Montesquieu : que sont devenus ses manuscrits, une fois dans les mains de son fils ? quel rôle a joué son petit-fils, quand ils constituaient une intéressante monnaie d’échange ? Au-delà, on découvre les conséquences des contraintes matérielles ou des partis pris, parfois dissimulés, des éditeurs : de Plassan à Laboulaye ou Caillois, de la monumentale édition des Bibliophiles de Guyenne qui révèle les archives de La Brède à l’économique « Intégrale », c’est la notion même d’éditeur scientifique qui est passée au crible.

Catherine Volpilhac-Auger

Catherine Volpilhac-Auger, professeur de littérature française à l'École normale supérieure de Lyon, membre de l'Institut universitaire de France, codirige l’édition des Œuvres complètes de Montesquieu (Oxford, Voltaire Foundation, puis ENS de Lyon et Classiques Garnier).


Catherine Volpilhac-Auger
La Croisée des chemins
Quinze articles, dont plusieurs inédits, permettent ici d'envisager l'ensemble de l'œuvre de Montesquieu dans toutes ses dimensions. Que nous apprend la genèse de ses œuvres ? Re-découvrir Montesquieu, en son temps et dans le temps long de l'histoire, révélé par la succession des lectures, parfois contradictoires, qui en ont été données.


Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Philip Stewart, Catherine Volpilhac-Auger
Œuvres complètes de Montesquieu
19 - Correspondance, II
Hors Collection
Du retour des voyages à la fin de la rédaction de L'Esprit des lois, 288 lettres évoquent la vie littéraire et scientifique parisienne, les nouvelles de la guerre ou de la politique, et bien sûr les ouvrages majeurs de Montesquieu, qui se montre aussi père de famille attentif et propriétaire avisé.



Catherine Volpilhac-Auger
D'une Antiquité l'autre
La littérature antique classique dans les bibliothèques du XVe au XIXe siècle
Métamorphoses du livre
La littérature antique classique dans les bibliothèques : tel est l’intérêt partagé qui réunit dans cet ouvrage littéraires, historiens du livre et chercheurs d’horizons divers pour confronter leurs regards et leurs méthodes. Avec l’Antiquité...



Catherine Volpilhac-Auger
Signes
Notion sournoise que cette distinction entre « œuvres majeures » et « œuvres mineures », dangereuse et réductrice, qui in?uence implicitement notre propre jugement : entre les Lettres persanes et Arsace et Isménie, entre La Vie de Rancé et les...