Français | English

ACTUALITÉS

 

NOUVELLE COLLECTION

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



La collection, richement illustrée, propose des parcours originaux et sensibles en dix villes reliées par le fil continu du mouvement. Guides géographes et artistes s'associent pour nous offrir une représentation intime et concrète des territoires.  L'originalité d'Odyssée provient d'une collaboration inédite entre des géographes et des artistes. La collection façonne ainsi une chambre d'écho entre l'univers des textes et des propositions graphiques innovantes. Des interprétations visuelles, parfois fidèles, parfois plus libres, viennent apporter des repères cardinaux, renforcer et enrichir l'exploration écrite tout en redéfinissant les contours de la carte et du plan. Dessins, gravures, photographies, réalisations plastiques participent pleinement du voyage et de l'expérience ici proposés. Paysages, souvenirs, sentiments, pensées, regards et expériences se croisent et s'entrelacent, et font émerger pour chacune des villes ainsi traversées une nouvelle réalité, un autre paysage, une cartographie inédite tout aussi légitime qu'invisible. 
 

Feuilletez le dossier de presse 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ÉVÈNEMENT


DÉSORMAIS EN LIBRE ACCÈS SUR OPENEDITION BOOKS

RÉÉDITION PAR LA BIBLIOTHÈQUE IDÉALE DES SCIENCES SOCIALES D'UN TEXTE FONDATEUR DES SCIENCES SOCIALES

En 1987, une équipe d'enquêteurs emmenée par Jean-Claude Passeron et Emmanuel Pedler a suivi les visiteurs du musée Granet d'Aix-en-Provence, chronomètre en main. L'objectif : mettre en évidence les ressorts sociaux du « temps donné aux tableaux ». C'est de cette étude originale que rend compte cet ouvrage initialement paru en 1991, et qui a été beaucoup plus souvent cité que véritablement lu...

COMPLÉMENTS INÉDITS EN LIGNE 

- un entretien avec les deux auteurs au sujet de l'ouvrage, de sa genèse, ses enjeux et sa postérité : https://books.openedition.org/enseditions/16812
- la base de données originale de l'enquête sur laquelle s'appuient les analyses : https://books.openedition.org/enseditions/16817

 

VIENT DE PARAÎTRE

 

La France d'Antonio Gramsci
Sous la direction de Romain Descendre et Jean-Claude Zancarini

Cet ouvrage propose une analyse inédite de la place et de la fonction de l'histoire, de la politique et de la culture françaises dans la formation et la réflexion d'Antonio Gramsci. Gramsci pense la France, son histoire, sa politique et sa culture, mais son intention vise bien au-delà. La France lui sert à penser l'Italie et sa place dans un « monde grand et terrible », bouleversé par la Grande Guerre, la révolution russe, l'émergence des fascismes, les débuts de l'hégémonie des États-Unis. Constitué d'allers et retours permanents entre la France, point de comparaison plus que modèle, l'Italie et le monde, ce volume examine à partir des textes – au premier rang desquels les Cahiers de prison – certains de ses concepts les plus importants, à l'instar du jacobinisme ou du national-populaire et plusieurs de ses thématiques historiques, des Lumières à la Révolution française. Mais en définitive, c'est bien toujours une double perspective, indissociablement européenne et internationaliste, qui est sous-jacente à cette «France de Gramsci».




Vers l'égalité, ou au-delà ?
Essai sur l'aube du socialisme 

Ludovic Frobert


Comment le socialisme doit-il articuler les deux exigences qui l'ont toujours défini : « à chacun selon ses besoins » et « à chacun selon ses mérites » ? Ce court essai propose un retour aux origines. Dans l'une de ses belles formulations, Pierre Leroux écrivait, « le socialisme paraît, et l'aube du jour c'est 1830 ». Procédant ici de quelques portraits, ceux notamment de Louis Blanc et Constantin Pecqueur, de François-Vincent Raspail et de George Sand, cet essai signale comment en cette période de genèse, qui inventa même le terme de « socialisme », l'exigence du besoin fut considérée comme rectrice. Loin d'être nié, le mérite restait néanmoins associé à cette exigence.

En ces temps déjà de premières déferlantes libérales, cette articulation originelle permit alors au socialisme de s'identifier d'abord, de résister ensuite et de créer enfin, tant dans le domaine des idées que dans celui des expérimentations, des voies nouvelles à l'émancipation et au progrès social, économique et politique. Cette option consistant à résolument situer le pari du socialisme au-delà de la seule égalité des chances, aussi rigoureusement définie soit-elle, méritera dès lors d'être rappelée et reconsidérée aujourd'hui.

 


Magies de la répétition

Emmanuelle Prak-Derrington
Préface de Claude Hagège

Les battements du cœur, l'alternance des jours et des saisons, les lundis matins… Notre vie est faite de répétitions. Qu'en est-il de la répétition dans le langage  ? Longtemps délaissée, la répétition verbale est aujourd’hui traitée dans de nombreuses études qui en appréhendent chacune un aspect particulier : les figures ou les procédés, les auteurs, les types de textes ou les genres de discours. C’est l’apport et l’originalité de cet ouvrage de présenter pour la première fois une définition unitaire.

Qu’est-ce qui change quand des sons, des mots, des phrases sont dits plusieurs fois  ? En quoi la parole sert-elle autre chose que la transmission d’informations  ? Pourquoi la répétition est-elle utilisée dans les pratiques poétiques, politiques, religieuses et magiques  ? Ce sont ces questions et bien d’autres que l’auteure, qui réfléchit et écrit depuis des années sur la répétition verbale, aborde et éclaire dans cet ouvrage. Écrit dans une perspective largement interdisciplinaire, ce livre s’adresse, au-delà des linguistes, à tous ceux et celles qui dans les sciences humaines s’intéressent au pouvoir des mots.

 


Les valeurs de la science
Enquête sur les réformes de l'évaluation de la recherche en France

Un ouvrage de Clémentine Gozlan

Maîtresse de conférence à l'Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines.

Reposant sur de nombreux entretiens, archives et observations, cet ouvrage dresse le portrait des universitaires qui ont travaillé dès 2006 à réformer les normes de la profession scientifique au sein d'une nouvelle instance, l'Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (AERES).
Quels savoirs ces acteurs mobilisent-ils pour produire de nouveaux critères d'évaluation ? Dans quelle mesure ces normes redéfinissent-elles ce que « faire de la recherche » signifie aujourd'hui ? Quels défis ces transformations impliquent-elles pour les sciences humaines et sociales ? Parcourant les coulisses d’une agence contestée dès sa création, cette enquête offre un éclairage inédit et intime sur les mutations contemporaines du gouvernement du monde scientifique et réveille les débats sur la science, sa place et sa valeur dans notre société.
 

 


Éducation et territoire :
inégalités ou diversité ?


Sous la direction d'Hélène Buisson-Fenet et Olivier Rey
Avec les contributions de : Ariane Azéma, Pierre Champollion, Dominique Coursodon, Leila Frouillou, Magali Hardouin et Christine Lauer


S'il a longtemps été considéré que l'échelle nationale était la seule compatible avec les objectifs d'égalité du système éducatif en France, la question de la relation entre l'éducation et ses territoires continue pourtant d'alimenter un débat toujours d'actualité. Cet ouvrage rassemble des chercheurs spécialistes de la relation entre l'éducation et ses territoires, de l'école rurale à l’université, ainsi que des responsables éducatifs, au niveau national et local, qui se sont particulièrement investis dans la dimension territoriale de l’éducation.
 






ÉVÈNEMENT

 

 

 

 

 

 

 

Le catalogue ENS Éditions diffusé sur la plateforme OpenEdition Books bascule désormais en accès ouvert au format HTML. Le dispositif d'ouverture élargie des accès initialement lié au confinement devient désormais pérenne et offre donc l'accès ouvert, pour tout internaute, à l'intégralité de notre catalogue au format HTML. Les ouvrages sont téléchargeables aux formats PDF et ePub uniquement pour les utilisateurs des institutions qui en ont fait l'acquisition, ainsi que pour les particuliers qui peuvent les acheter en ligne via les librairies électroniques.

OpenEdition Freemium est un programme pour le développement de l'édition scientifique en accès ouvert dans le domaine des sciences humaines et sociales. Ce programme construit en partenariat avec les éditeurs et les institutions (bibliothèques, campus, centres de recherche, etc.) et auquel ENS ÉDITIONS contribue, vise à construire un modèle économique innovant et durable. La part de revenus que perçoit OpenEdition dans le cadre de ce programme est totalement réinvestie dans le développement de l'édition scientifique en accès ouvert.

 

DERNIÈRES PARUTIONS

 


Pensées du corps
et différences des sexes à l'époque moderne


Marie-Frédérique Pellegrin
Souvent éludée par l'histoire de la philosophie, la question philosophique et médicale de la différence des sexes est fondamentale à l'époque moderne. Les modèles pour penser cette différence proviennent essentiellement de deux anthropologies opposées : celle de Descartes et celle de Cureau de la Chambre. Leurs sciences de l'être humain examinent tout d'abord les interactions entre corps et esprit, mais elles mettent surtout en valeur les pensées propres du corps par le biais de l'imagination. C'est à même le corps que se décide si femmes et hommes sont égaux. Les lectures critiques de ces deux modèles proposées d’un côté par Malebranche et de l’autre par Poulain de la Barre confirment que le XVIIe siècle constitue un tournant dans l’analyse psycho-physiologique et morale. La confrontation de ces quatre philosophes permet de comprendre comment se sont constituées des lignées théoriques sur sexe et genre qui sont toujours actuelles : celle de l’égalitarisme et celle d’un différencialisme qui peut être inégalitaire ou égalitaire.

RÉÉDITION


Réédition par la Bibliothèque idéale des sciences sociales (Bi2S) d'une œuvre majeure de Marc Augé qui a fortement marqué l'anthropologie française à (re)découvrir en libre accès sur OpenEdition Books et depuis le 24 septembre dans votre librairie et en commande sur notre site en version imprimée.

Un évènement !

Mettant en regard les systèmes symboliques (institutions sociales, représentations du monde et de la personne, croyances et rites) de trois ethnies du Sud de la Côte d'Ivoire, Marc Augé y propose le concept « d'idéo-logique » : sorte de grammaire irréductible à toute causalité matérielle, au travers de laquelle se formulent, pour chacune d'entre elles, le possible et le pensable. Et, de manière encore plus novatrice, il montre comment les croyances en la sorcellerie se déploient au sein de cette « idéo-logique » en véritable théorie du pouvoir, c’est-à-dire en « possibilité effective d’action sur les hommes et sur les choses ». Il illustre notamment cette théorie du pouvoir par l’étude d’une communauté thérapeutique située à Bregbo, au bord de la lagune ébrié, et dirigée par le prophète Albert Atcho. Se réclamant du harrisme, ce dernier avait dès 1962 attiré la curiosité de Jean Rouch qui lui consacra le film Monsieur Albert, prophète.

 

LIRE LE MATÉRIALISME
Charles T. Wolfe
Préface de Pierre-François Moreau

Comment comprendre les spécificités de l’histoire du matérialisme, des Lumières à nos jours, au sein de la grande histoire de la philosophie et de l’histoire des sciences ? Quelle est l’actualité de l’opposition classique entre le corps et l’esprit ? Qu’est-ce que le rire ou le rêve peuvent nous apprendre du matérialisme ? En traversant l’histoire de ce concept jusqu’à l’émergence d’un « nouveau matérialisme » contemporain, l’ouvrage vise à revitaliser le matérialisme et sa lecture.

Ce livre étudie, à travers une série d'épisodes allant de la philosophie des Lumières à notre époque, le problème du matérialisme dans l'histoire de la philosophie et l’histoire des sciences.

Un ouvrage à retrouver en accès ouvert (HTML) sur OpenEdition Books.

 

ÉCOLE ET MIGRATION : UN ACCORD DISSONANT ? 
ENTRETIENS FERDINAND BUISSON #7


Qu'ils arrivent seuls ou en famille, en situation légale ou irrégulière, les jeunes d'âge scolaire constituent une partie essentielle des flux migratoires. De nationalité étrangre ou nés hors de la France métropolitaine, ils et elles ont massivement connu l'école « ailleurs ». De nationalité française, ils communiquent régulièrement dans une autre langue que le français avec leurs parents.
Or, en valorisant la culture et la langue nationales, l'école française n'accentue-t-elle pas le poids de l'origine ethnoculturelle dans les performances scolaires ? Quels dispositifs et quelles orientations de l'action éducative peuvent conforter l'espoir de mobilité sociale qui accompagne les projets migratoires ? Que disent les enquêtes de suivi sur la capacité de l'école à faire réussir les élèves « nouvellement arrivés » au même titre que les élèves « durablement installés » ? Dans quelle mesure l’histoire de l’immigration et des itinérances oriente-t-elle non seulement le recrutement scolaire, mais aussi les pratiques pédagogiques ?

Disponible en version numérique en accès ouvert (HTML) sur OpenEdition Books et en version papier depuis le 10 septembre