Français | English
La carte et la fable

La carte et la fable

Stevenson, modèle d'une nouvelle fiction latino-américaine (Bioy Casares, Borges, Cortázar)


Signes



La reconnaissance internationale de la littérature latino-américaine au xxe siècle a souvent été interprétée par la critique comme le résultat de l'influence du modernisme, notamment du fait de la lecture, par les auteurs latino-américains, de James Joyce et de William Faulkner. Certains auteurs du continent, pourtant, suivent des stratégies différentes : Borges, Bioy Casares et Cortázar utilisent les fondements de la littérature de genre (fantastique, policier, horreur, roman d’aventure) pour opérer une reconfiguration des équilibres entre le champ littéraire et les injonctions politiques, nationales et culturelles. Dans cette optique, le travail de Robert Louis Stevenson sur les publics populaires et le croisement des genres peut être vu comme une référence idéale, du fait de sa complexité et de son souci constant d’expérimentation. Cette étude a donc pour objectif de proposer une comparaison de ces stratégies, en utilisant les outils conceptuels et théoriques de la littérature mondiale. Stevenson, de cette manière, pourra apparaître comme un modèle herméneutique pour penser et résoudre certains dilemmes géographiques et littéraires.