Français | English
'Sonate, que me veux-tu ?'

"Sonate, que me veux-tu ?"

Pour penser une histoire du signe

Violaine Anger

Signes



Version électronique disponible sur

La musique sans paroles peut-elle faire sens ? Qu'exprime-t-elle ? Peut-on signifier sans représenter ?
Avec les œuvres symphoniques de Mozart, Haydn, Beethoven et, plus largement, avec l’apparition de la musique instrumentale autonome, c’est la manière de concevoir la signification qui est bouleversée à la fin du XVIIIe siècle : le langage verbal n’a plus le monopole de la pensée.

Les débats se multiplient et l’on assiste avec eux, entre le début et la fin du XIXe siècle, à l’affirmation de « styles » musicaux, en France, en Angleterre et en Allemagne. Touchant à la conception même du langage, ces questions vont se poser pour l’ensemble des productions symboliques : poésie et peinture doivent alors apprendre comment exister sans représenter. À l’orée du XXe siècle, les œuvres de Freud ou de Saussure autant que celles de Stravinsky ou de Schoenberg, de Mallarmé ou de Van Gogh sont l’héritage de cette période intellectuelle foisonnante.

Resituer les familles de pensée, comprendre comment elles s’influencent, c’est ce que propose cet ouvrage, nous offrant ainsi des clés originales pour mieux apprécier les œuvres dans leur singularité et leur rapport au monde.