Français | English
L'esprit de l'alpinisme

L'esprit de l'alpinisme

Une sociologie de l'excellence en alpinisme, du XIXe siècle au début du XXIe siècle

Delphine Moraldo
Préface de Bernard Lahire

Sociétés, Espaces, Temps



Pourquoi les grands alpinistes se détournent-ils de l'Everest ? Pourquoi refusent-ils l’oxygène artificiel sur certains sommets himalayens ? Pourquoi risquent-ils leur vie pour une ascension nouvelle ?

Théâtre de drames, pourvoyeur de héros, objet de polémiques, l’alpinisme de haut niveau fascine. Dans les discours qui l’entourent ressurgissent les mêmes images : celles d’une pratique grande et noble, qu’on ne saurait assimiler à un simple sport, aux protagonistes voués corps et âme, prêts à se sacrifier pour une ascension inédite. À condition, cependant, qu’elle soit réalisée dans le bon esprit, car dans le grand alpinisme, il faut parvenir au sommet sans tricher, dans le respect d’une éthique stricte.

C’est cet esprit de l’alpinisme, synonyme d’excellence, que l’ouvrage interroge à travers une enquête originale, à la fois historique et sociologique. Mettant à profit des matériaux inédits, il emmène le lecteur des origines de l’alpinisme, dans la grande bourgeoisie anglaise du XIXe siècle, jusqu’au début du XXIe siècle.

L’esprit de l’alpinisme, principe éthique et esprit de corps, s’inscrit dans des hiérarchies et des rapports de domination de classe et de genre, qui distinguent les élites des masses, les alpinistes des guides, les hommes des femmes. L’ouvrage dévoile comment, par-delà la diffusion, la démocratisation et la féminisation de l’alpinisme, son esprit, codifié il y a plus de 150 ans par une petite élite masculine britannique, continue d’en refléter aujourd’hui les idéologies. Il intéressera tant des universitaires que des amateurs d’alpinisme.