Français | English

« Si vous êtes si malins… » McCloskey et la rhétorique des économistes


Feuillets. Économie politique moderne



En 1983, paraît dans le très sérieux Journal of Economic Literature un article au ton pour le moins iconoclaste. Signé par un auteur jusqu'alors reconnu pour ses travaux classiques dans le domaine de l’histoire économique quantitative, ce papier traite de la rhétorique des économistes. D. N. McCloskey y assène, entre autres, que l’étude des textes économiques relève avant tout de la critique littéraire ; que les modèles mathématiques, tant prisés par les économistes, sont essentiellement métaphoriques et composent un véritable domaine poétique original ; que l’économiste de profession est, au minimum, en retard d’une révolution épistémologique par rapport à ses contemporains lorsqu’il prétend assurer son autorité scientifique sur sa capacité réelle à faire des prédictions. Un fort courant de réflexion sur la rhétorique des sciences économiques va prendre sa source dans cette bravade contre le positivisme et le scientisme ambiants. En précisant le point de départ de McCloskey, en consolidant les intuitions fécondes contenues dans son attaque en règle contre le « modernisme », en prenant parfois leurs distances vis-à-vis des aspects trop clinquants de son manifeste de 1983, quelques auteurs – dont notamment Roy Weintraub, Robert Heilbroner, Albert Hirschman – vont explorer alors plus avant les conséquences de la révolution rhétoricienne en économie. « La Rhétorique des sciences économiques » est proposé ici pour la première fois en traduction française.

Ludovic Frobert
lien IdRef : 050829335

Historien des idées économiques et politiques, travaillant principalement sur le XIXe siècle français, Ludovic Frobert est directeur de recherche CNRS (ENS-Lyon/Triangle). Il a récemment publié Le Solitaire du ravin. Pierre Charnier (1795-1857), canut et prud'homme tisseur (ENS éditions, 2014, avec George Sheridan), Introduction à Albert Hirschman (La Découverte, 2017, avec Cyrille Ferraton), enfin Des Républicains ou Le roman vrai des Raspail (Libel, 2019).


Ludovic Frobert
Vers l'égalité, ou au-delà ?
Essai sur l'aube du socialisme
Gouvernement en question(s)
Aujourd'hui où l'objectif d'un calcul rigoureux des mérites, rebaptisé égalité des chances ou équité, est devenu non seulement la valeur dominante mais parfois la valeur unique d'un socialisme à l'agonie, il peut être opportun d’effectuer un voyage dans le temps. Ce court essai propose donc un retour aux origines du socialisme.



Ludovic Frobert, George Sheridan
Gouvernement en question(s)
Pierre Charnier (1795-1857) était un ouvrier en soie de Lyon, un canut. Il oeuvra à la fondation du premier mutuellisme des tisseurs puis devint un de leurs représentants au conseil des prud'hommes.Il fut aussi un journaliste dans la petite presse ouvrière de l'époque initiée par L'Écho de la fabrique qui signait du pseudonyme Le Solitaire du ravin





Collaborations intellectuelles ou scientifiques :




Clément Juglar, Ludovic Frobert
Bibliothèque idéale des sciences sociales
Au milieu des années 1850, l'économiste français Clément Juglar présenta l’une des premières expressions de l’idée de cycle économique. Il publia en 1862, Des crises et de leur retour périodique en France, en Angleterre et aux États-Unis. En 1889 il publiait la deuxième édition, largement augmentée et remaniée, de son grand ouvrage sur les crises.