Français | English
Le savant, le langage et le pouvoir.

Le savant, le langage et le pouvoir.

Lecture du Livre du plaisir partagé en amitié (Kitāb al-imtāʿ wa-l-muʾānasa) d'Abū Ḥayyān al-Tawḥīdī


Gouvernement en question(s)



Les relations entre les intellectuels et le pouvoir constituent un enjeu majeur des sociétés arabes contemporaines. Cet ouvrage, qui fait remonter cette problématique au cœur de la société savante de l'époque arabe médiévale, actualise un débat des plus modernes en s’efforçant de montrer comment le progrès de la connaissance, le choix des mots, la transgression sont autant d’outils à disposition de l’homme de lettres à la cour pour défier l’autorité par ses seuls écrits, et partant, pour appeler à la réformer.

Réputé ardu en raison de sa prose difficile d’accès, le Livre du plaisir partagé en amitié de Tawhīdī est souvent assimilé à une galerie de récits plaisants susceptibles d’édifier le public, à l’image de la vocation première des belles lettres arabes de l’époque médiévale. Cette étude vise en outre à montrer que le message de l’œuvre dépasse cette perspective pour plonger le lecteur au cœur d’une démarche qui tend à faire du savant le concurrent direct du gouvernant.