Français | English
Fernand Deligny et la philosophie

Fernand Deligny et la philosophie

Un étrange objet

Pierre-François Moreau, Michaël Pouteyo

La Croisée des chemins



Bientôt disponible en version électronique  sur 

L'école de la rue de la Brèche-aux-Loups, l’asile d’Armentières, les adolescents placés sous main de justice à Lille, le réseau de la Grande Cordée, les autistes des aires de séjour des Cévennes : durant plus de soixante ans, Deligny a construit un travail autour de l’enfance en marge. Un travail qui lie de manière indissociable théorie et pratique, occasions et tentatives, écriture et cinéma. Non pas tant pour aider ces enfants à rentrer dans le rang ou à s’adapter, mais pour construire avec eux des conditions d’existence différentes, en dehors ou en travers des institutions.
Son chemin croise la philosophie avec insistance : parce qu’il lit les philosophes, discute leurs thèses, parfois dialogue directement avec eux ; parce que les philosophes, de plus en plus, se découvrent interrogés par cet itinéraire, ces écrits, ces détours. Par une pensée à la fois de l’immuable et de la circonstance ; par un regard qui s’avère – en un sens inusuel – profondément et autrement politique.