Français | English

Cahiers d'histoire et de philosophie des sciences, n° 52

Artisans, industrie. Nouvelles révolutions du Moyen Âge à nos jours

Liliane Hilaire-Pérez, Natacha Coquery, Line Sallmann, Catherine Verna



Ce volume rassemble les actes d’un colloque tenu au Conservatoire national des arts et métiers et à la Cité des sciences et de l’industrie en 2001. Les discontinuités techniques examinées à la lumière de la notion de « révolution industrielle » en constituent le sujet central. Les auteurs, convaincus de la diversité des expériences en Europe et dans les mondes extra-européens, proposent de faire un nouvel usage de la notion de « révolution industrielle ». Loin de réduire le changement technique au front étroit des secteurs pionniers et de la grande industrie, ils mettent l’accent sur la pluralité des modes de production, sur les relations dialectiques nouées entre les générations techniques et sur la multiplicité des formes de l’innovation. L’artisanat, longtemps relégué dans la routine et le passéisme, apparaît riche de ressources. Ces études offrent une vision différenciée et non finaliste des processus d’intensification technique. L’échelle chronologique est celle des longues durées, du Moyen Âge à l’époque contemporaine. Dans leurs approches spatiales, les auteurs ont privilégié les changements d’échelle et les comparaisons. Par leur relecture du concept de « révolution industrielle », les historiens des techniques apportent ainsi une contribution majeure à la discipline historique dans son ensemble.