Français | English

RDST, n°13/2016

Recherches sur l'école et ses partenaires scientifiques

Édité par Cora Cohen- Azria, Maryline Coquidé

RDST - Recherches en didactique des sciences et des technologies



S'abonner à la revue

Retrouvez la revue RDST sur Revues.org

Ce dossier « Recherches sur l'école et ses partenaires scientifiques » permet d'interroger les pratiques partenariales et les manières dont les didacticiens problématisent et investissent ce champ. La politique éducative, en France, incite les enseignants à développer des partenariats, avec des musées ou des centres de culture scientifique, des associations, des universités, des laboratoires scientifiques… La didactique des sciences a investi ces espaces non scolaires. La dénomination « scientifique » qui traverse les articles peut cependant être questionnée : qu’est-ce qui fait « le scientifique » dans ces recherches, que celui-ci soit incarné (chercheur ou intervenant sur le terrain) ou qualifiant (les projets ou les dispositifs) ?

La notion de partenariat associe l’idée de participation. Elle implique une possibilité d’initiative, d’autonomie de décision. Elle comprend à la fois un niveau décisionnel des institutions et un niveau des acteurs. Ce sont principalement des partenariats d’acteurs qui ont été étudiés dans les contributions de ce dossier : chercheurs (en climatologie, écologie, hydrogéologie ou biologie évolutive), doctorants (en biologie ou en physique), informaticiens, industriels, élèves-ingénieurs, membres d’associations… Les contributions montrent que les dimensions visées dans les partenariats peuvent être variées. Il peut s’agir en effet d’enseignement, d’apprentissage, de vulgarisation, d’exploration, de sensibilisation, de médiatisation, d’éducation… Selon les visées, les phénomènes étudiés sont différents. Par ailleurs, un partenariat relie des sphères ayant leurs logiques propres, ce qui permet de révéler également des divergences pouvant être de nature épistémologique et sociologique.