Français | English
La fragilité du souci des autres

La fragilité du souci des autres

Adorno et le care


Perspectives du care



Réarmer la critique par le féminisme. Tel est le dessein de ce livre. Son objet est une réflexion sur les conditions sociales du souci des autres, sa problématique une défense d'une morale matérialiste et politique, toujours-déjà politique. Mais le souffle qui l’anime, la raison de son existence tient au projet de renouveler et d’acérer la théorie critique par le féminisme. L’auteure s’emploie à penser, à partir de la philosophie sociale de Theodor W. Adorno, et en l’interrogeant au moyen de certaines des idées défendues par les théories du care, les ressorts d’une fragilité sociale du souci des autres et du geste moral auquel il enjoint, et ses enjeux politiques. Elle montre que la forme de vie capitaliste, tendue par une indifférence généralisée, n’en produit pas moins une attention à autrui compartimentée, limitée à des tâches et à des domaines bien particuliers et impartie aux femmes.