Français | English
Fureurs et mélancolie

Fureurs et mélancolie

Philosophie, théologie et poésie à la Renaissance


La Croisée des chemins



Version électronique bientôt disponible sur 

Que signifie s'interroger sur des modes de vie qui dépassent l’ordinaire ? Quelles sont les formes d’affirmation d’une puissance humaine excessive et démesurée ? La fureur et la mélancolie peuvent-elles représenter le modèle anthropologique de cette puissance ? Cet ouvrage se penche sur ces questions en étudiant les auteurs majeurs de la Renaissance qui ont mis la fureur et la mélancolie au centre de leur philosophie, à commencer par Marsile Ficin, Pic de la Mirandole, Léon l’Hébreu et Giordano Bruno. Il apparaît ainsi que tout en étant liées par une relation constitutive, la fureur et la mélancolie n’en suivent pas moins des lignes de développement propres, faisant état d’une relative autonomie l’une à l’égard de l’autre. Sans l’excès ou la démesure exprimés par une puissance furieuse, il n’existe pas d’actes ou des paroles proprement « créatrices », puisque tout acte de création implique une transformation profonde des règles habituelles – soient-elles éthiques, politiques ou esthétiques.